Créer c’est bien. Durer c’est mieux. Surtout quand on sait que 2/3 des entreprises martiniquaises mettent la clé sous la porte avant leur 3ème année. Jessicat Dupot, responsable du service Performance et Pérennité des Entreprises à la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Martinique, nous livre 5 conseils avisés.

Le servicePerformance et Pérennité des Entreprises, animé par une équipe pluridisciplinaire, accompagne le développement des entreprises de plus de 2 ans, ressortissantes de la CCIM. « Après une phase de diagnostic, nous établissons un plan d’actions, en fonction des besoins de l’entreprise » explique Mme Dupot. Les conseillers interviennent sur tous les aspects du développement : stratégie, ressources humaines, financement, prévention et traitement des difficultés. C’est sur ce dernier point que le bât blesse, car comme l’explique la responsable du service, « les entreprises s’adressent souvent à nous quand l’entreprise est déjà en danger ! ». Pour ne pas se retrouver au bord du précipice, Jessica Dupot partage avec nous 5 conseils.

  1. Suivre la gestion son activité grâce à des tableaux de bord

Il ne s’agit pas de s’encombrer de tableaux de bord comptables, souvent trop complexes pour les entrepreneurs, mais de créer des tableaux de suivi simples et propres à l’activité de l’entreprise.  Comment faire ? En choisissant 2 ou 3 indicateurs de suivi, matérialisés avec des codes couleurs. L’important est que l’information soit accessible afin de prendre des décisions.

  • Ne pas rester seul

Jessica Duport recommande l’adhésion à des réseaux professionnels. Elle permet d’échanger sur des outils, des nouveautés règlementaires, des pratiques professionnelles et de nouer de nouvelles relations d’affaire. Il est aussi important de se faire accompagner par des experts, en fonction de ses besoins.

  • Être en veille sur son marché

Pour être proactif et ne pas subir les assauts de la concurrence, il est indispensable de s’informer sur son marché, son environnement, son secteur d’activité, ici et au-delà de la Martinique. Car les marchés évoluent vite, dans un monde interconnecté.

  • Évaluer son business model

Un business model n’est pas figé : il faut être en mesure de le faire évoluer en fonction des tendances. Le chef d’entreprise doit faire preuve de souplesse et d’agilité, pour le bien de sa structure.

  • Passer au numérique

Incontournable, la transformation digitale est l’affaire de toutes les entreprises. Organisation, gestion des stocks, gestion financière ou communication, tous les champs de l’entreprises sont concernés.

Pour obtenir plus de conseils sur le développement mais aussi sur la formation, retrouvez l’équipe de la CCIM aux stands 30, 31 et 32 du salon OSE !